Osens Life - Derniers Résultats Scientifiques

Six expérimentations scientifiques ont été mises en place pour illustrer de façon concrète le fonctionnement des dispositifs Osens.

Voici les résultats, en synthèse, des 3 premières expérimentations scientifiques, les autres sont encore en cours.

1) Le test Microtoxo a été réalisé sur le disque OSENS dans le laboratoire indépendant du Professeur Bernard BERTHET

Résultats significatifs : Entre 18 % et 28 % de moins de prolifération de bactéries
Rq : le disque ne fait pas la différence entre la souche E. Coli, dangereuse pour l’humain, et la souche Lactobacillus, bénéfique pour l’humain ; mais on voit qu’il limite de façon significative la prolifération des bactéries.

La protection adhésive OSENS pour téléphone, box internet, armoire électrique, voiture électrique... a fait l'objet de deux expérimentations importantes :

2) le laboratoire EMITECH à Angers a démontré que la protection OSENS n'est pas un "anti-onde"... et ne modifie donc en rien la qualité de réception des appareils, ce qui évite les effets néfastes suivants :
En effet, les dispositifs "anti-ondes" diminuent la capacité du téléphone à recevoir les ondes des relais... en d'autres termes, le logiciel constate un disfonctionnement et met le téléphone en sur-puissance pour capter... En conséquence, le téléphone peut chauffer, la batterie dure moins longtemps et la réduction des ondes électro-magnétiques est remplacée par un accroissement des ondes électriques.
Avec l’adhésif Osens, vous aurez une protection qui n’altère pas la qualité de réception.

3) Le laboratoire étranger AXONOVA a été mandaté par OSENS LIFE pour réaliser différentes expérimentations dont des mesures sur l'agglutination des cellules sanguines.

On constate que, sous l’effet des ondes (émises par les téléphones portables), les cellules sanguines s’agglutinent les unes aux autres. Ceci entraîne une diminution importante de la capacité cellulaire à transporter les nutriments et l’oxygène à cause de la diminution de surfaces de transport disponibles. L’étude a démontré que la protection Osens permet de limiter, de façon très significative, l’impact de ces ondes sur l’organisme.

Résultats impressionnants : la protection OSENS LIFE diminue de 52,4 % l'agglutination des cellules sanguines après 10 minutes de conversation téléphonique... et de 64,2 % au bout de 20 minutes de communication !

Ces expérimentations permettent de mettre clairement
en évidence l’influence des ondes de forme particulières des dispositifs OSENS
comme dynamisation et protection du vivant.


Les produits ne sont pas des dispositifs médicaux destinés à être utilisés pour le diagnostic, le traitement,
la prévention ou toute autre condition de maladie définie dans la médecine traditionnelle.
En aucun cas les produits ne se substituent à un traitement médical.